Frank Biro, 58 boulevard des castors 69005 Lyon. SIREN : 484 702 717. / 06 58 85 25 49

Adresse des rendez-vous : 

35 boulevard de l'Europe 69110 Sainte-Foy-les-Lyon

A vienne : 14 rue du musée 38200 Vienne

Le chamanisme et l'au-delà

La vision de la mort dans le chamanisme est initiatique. Pour les chamanes, la mort est un passage vers une autre dimension qu'on peut appréhender consciemment de son vivant.

 

Parfois, l'âme des défunts n'est pas en paix, tout comme celle de leurs proches encore vivants. Le chamane, qui a une fonction psychopompe, guidait traditionnellement l'âme des morts dans l'au-delà et libérait ainsi également l'âme des vivants.

Ce stage sera consacré à l'exploration de certains endroits du monde de l'au-delà. Puis, nous verrons le travail spécifique chamanique qu'il existe pour aider les vivants à faire leur deuil, pour accompagner les mourants et enfin apprendre à guider les morts dans l'au-delà.

A propos du chamanisme

Dans les cultures chamaniques, les chamanes étaient les intermédiaires entre le monde des vivants et celui des esprits et des âmes des defunts. Ils avaient la capacité de rentrer en état modifié de conscience et pratiquaient un voyage chamanique afin de rétablir l'harmonie par leur médiation avec ces mondes invisibles qu'on pourrait qualifier de non ordinaire.

Pour les chamanes, nous ne sommes pas séparés mais reliés à tout ce qui est, à toutes les forces de la nature et à celles du monde invisible. L'alignement du corps, de l'âme et de l'esprit permet à l'être son épanouissement. Par conséquent, l'absence de connection avec les forces profondes engendre la dysharmonie dans sa vie qui peut se manifester de différentes manières, comme  par exemple une maladie. Le chamanisme d'aujourd'hui même s'il n'est plus inscrit dans le contexte de ses origines est une pratique qui permet d'expérimenter de manière directe d'autres dimensions de la création et répond au besoin de sens que nous avons tous.